Tu regardes tout le monde partir en vacances et tu les jalouses en secret? Tu penses que tu n’as pas les moyens d’en profiter également? Je vais te donner des petits trucs pour t’aider à partir toi aussi pour quelques jours. Après tout, on n’a pas besoin d’aller très loin et de dépenser une fortune pour se dépayser un peu.

 

1-Le camping, les auberges de jeunesse ou les Airbnb

Le camping coûte environ une trentaine de dollars par soir par tente. À deux, ça fait 15$ chacun. Le cinéma est quasiment rendu à ce prix là! C’est donc assez abordable pour dormir une nuit ou quelques-unes. Regarde le site Camping Québec. Il y a des campings partout à travers le Québec. Tu n’as pas de tente? Profites-en pour essayer les auberges de jeunesse de la région! Il y en a plusieurs au Québec. En général, un lit dans un dortoir coûte environ une vingtaine de dollars par personne. Si tu n’aimes pas dormir avec des inconnus, sache que plusieurs offrent la possibilité de louer des chambres privées. Les prix sont assez variables, mais c’est habituellement beaucoup moins cher qu’un hôtel! Clique ici pour voir les auberges de jeunesse du Québec. Une bonne occasion pour rencontrer des gens de partout à travers le monde! Sinon, tu peux également louer un logement avec Airbnb (j’en parle un peu plus dans mon article Voyager autrement). Ça coûte souvent bien moins cher qu’un hôtel et tu as souvent accès à des petits endroits merveilleux très bien situés. De plus, tu peux sauver de l’argent sur tes premières nuits en utilisant mon code promo. Ça part bien les vacances ça!

 

2-Shopico, Groupon, Tuango, M ta région et compagnie

Maintenant qu’on a trouvé un hébergement abordable, il nous faut des activités moins chères! Plusieurs entreprises offrent des spéciaux sur des sites d’achats groupés pour se faire connaître. C’est donc une excellente occasion pour les découvrir. On peut ainsi avoir des rabais sur des tables d’hôte au restaurant ou sur l’entrée dans des musées, des massages moins chers, des 2 pour 1 sur certaines activités, etc. Par exemple, Shopico offre des rabais dans plusieurs régions. Les offres sont toujours à moitié prix ou plus. Tu peux donc payer 20$ et avoir un certificat cadeau de 40$ à dépenser dans un restaurant ou dans d’autres endroits. Les promos sortent le mercredi à 10h. Il faut parfois se dépêcher!  Ma boutique radio fonctionne comme Shopico. Pour les autres sites tels que Tuango, Groupon, Vie urbaine, Promo Rabais, I love Mtl, ce sont tous un peu la même chose. Dans le fond, ce sont différents produits et services offerts moins chers. Sois attentif, car parfois les rabais ne sont pas si exceptionnels que ça et il y a parfois des limitations. Lis les petits critères avant d’acheter une offre. Ça serait dommage que ce ne soit pas valide la journée que tu désires y aller. Sinon, ça peut être avantageux pour faire des activités ou aller au restaurant à moindre coût! Je n’ai pas parlé d’hébergement, mais il y a aussi plusieurs forfaits intéressants pour des hôtels ou des gîtes! Enfin, il y a M ta région, un nouveau système d’abonnement. Tu payes un certain montant pour avoir accès à plusieurs rabais dans différentes entreprises d’une région en particulier ou du Québec en entier. Ça peut valoir la peine si tu voyages beaucoup ou consomme plusieurs produits du Québec!

 

3-Les points accumulés dans les programmes de récompense

Les vacances c’est le bon temps pour utiliser ses points via les programmes de récompenses. Tsé, les cartes que tu accumules et que tu te demandes toujours à quoi ça sert! C’est le temps d’aller voir ton solde de points sur ces cartes-là. Personnellement, j’utilise fréquemment mes dollars CAA pour payer mon essence durant mes vacances grâce aux cartes-cadeaux chez Couche-Tard. De plus, la carte CAA permet d’avoir des rabais supplémentaires quand on va à certains endroits (plusieurs festivals, Bixi, la Ronde, Parc Safari, Village Vacances Valcartier…). Ensuite, on peut utiliser nos points PC pour faire une petite épicerie chez Provigo ou Maxi avant de partir. Il y a aussi les Air Miles chez IGA et les Points M chez Metro. Si tu as amassé plusieurs dizaines de dollars, ça diminue beaucoup le montant à débourser et ça permet de freiner les dépenses en restaurant durant les vacances. Même chose pour les points en pharmacie (les points Optimum chez Pharmaprix, les Air Miles chez Jean Coutu, les Aéroplan chez Uniprix, etc.) qui permettent d’acheter de la crème solaire ou des gâteries pour la route! Tu peux aussi utiliser tes points Scène de Cineplex pour aller au cinéma ou pour aller manger chez East Side Marios. Il y a de plus en plus de programmes de récompense. On accumule toute l’année et on les utilise durant nos vacances. Yeah!

 

4-Regarder les sites Internet avant de partir

En regardant les sites Internet des endroits qu’on veut visiter, on peut économiser! Oui, oui! Sur certains sites, il y a des coupons-rabais à imprimer. Cela permet aussi de voir s’il y a des promotions pour les étudiants, les aînés, les détenteurs de carte CAA et bien d’autres. Les rabais étudiants ne sont pas toujours affichés clairement ou expliqués de vive voix au moment de payer nos billets dans un centre d’attraction ou un musée. On peut toujours poser la question aux employés, mais une recherche internet va nous avoir mis la puce à l’oreille. Regarde aussi sur le site de Québec Vacances ou de Passeport Vacances, il y a beaucoup de rabais à imprimer! Les sites de tourisme peuvent également offrir des rabais. Il y a entre autres le tourisme pour la région de Québec, le Centre-du-Québec, Laval et les Îles-de-la-Madeleine pour ne nommer que ceux-là.

 

5-Les passeports-saisons ou les forfaits

Si on utilise souvent un service ou qu’on reste plusieurs jours au même endroit, on devrait acheter un passeport. Par exemple, si on va passer quelques jours à Montréal, on regarde les différents forfaits à la STM pour prendre l’autobus ou le metro. Même pour une soirée seulement, ça vaut la peine de regarder. Un passage coûte 3,25$ alors que le passeport week-end illimité coûte 13,75$. Si on se déplace un tant soit peu, on le rentabilise rapidement. Même principe pour la SÉPAQ. Celle-ci vend des cartes annuelles au coût de 76,50$ pour tous les parcs Québec ou 42,50$ pour un seul parc. On peut y aller le nombre de fois qu’on veut et la carte dans tous les SÉPAQ offrent plusieurs avantages (une nuitée de camping sans service gratuit en semaine et plusieurs rabais). Au coup de 8,50$ par jour, si tu vas dans quelques Sépaq ou que tu vas camper pour quelques jours, ça va vite. Si pendant une année complète, on va dans des parcs Québec plus de 9 fois, ça vaut la peine. Pour les Parcs Canada, c’est gratuit jusqu’à la fin de l’année 2017. Profites-en! Bref, si tu utilises un service régulièrement, informe-toi! Il y a plein de passeports-saisons : La Ronde, les parcs aquatiques, les musées, etc.

 

6-Les vacances en dehors des semaines populaires

Si tu es prête à prendre des vacances plus tôt (avant la mi-juin) ou plus tard (après le début septembre), tu auras accès à des prix en basse saison dans plusieurs endroits. Ça fait en sorte que les prix sont moins chers. Il y a aussi l’avantage de pouvoir avoir plus de choix dans les lieux d’hébergement. Ça peut être intéressant pour certaines personnes surtout qu’il fait souvent très beau au mois de septembre. Petit bémol : certains endroits sont parfois fermés. À vérifier!

 

7-Prévoir pour éviter de dépenser inutilement

Une des grosses dépenses en vacances concerne l’alimentation. On va au restaurant, on arrête s’acheter une slush ou une bouteille d’eau, on s’achète un sac de chips à 4$ au dépanneur parce qu’on a un petit creux, etc. On ne se rend pas toujours compte de l’argent dépensé puisque ce sont souvent de petites dépenses. Par contre, au final ça peut représenter une bonne somme. La solution est donc d’amener certains produits avec nous. On regarde les spéciaux quelques semaines avant de partir et on achète en plus grande quantité. Même si on dort à l’hôtel, on s’amène des breuvages et des collations. On peut se traîner une petite glacière pour avoir toujours quelque chose de froid à boire sous la main. On peut aussi inclure dans la glacière des aliments à déguster en pique-nique ou pour se préparer un petit repas sur le fly. Et, ne sous-estime pas l’effet d’un déjeuner maison en vacances avec vue sur l’eau. Avec mon copain, c’est arrivé souvent qu’on parte un matin de vacances sans avoir déjeuné et qu’on se trouve une petite table de pique-nique devant le fleuve. Les toasts étaient vraiment meilleures ce matin-là! Ça évite d’aller au restaurant à chaque repas!

 

8-Les activités gratuites

On a souvent l’impression qu’il n’y a plus rien de gratuit aujourd’hui ou qu’il faut payer cher pour avoir du plaisir. Ce n’est pas toujours vrai. Donc, mon dernier conseil est de profiter des activités gratuites. Il y a plusieurs festivals où l’on peut aller sans payer un sou. Il y a aussi des endroits agrotouristiques qui ne coûtent rien. En cherchant, on trouve plusieurs endroits où on ne paye pas (certains vignobles, certaines fermes avec des alpagas, des vergers, etc.) On peut aussi profiter gratuitement de plusieurs espaces verts pour marcher dans un parc ou en forêt. Finalement, on peut aussi passer une merveilleuse journée sur le bord de l’eau, car plusieurs plages municipales sont gratuites. Il suffit d’être un peu imaginatif!

J’espère que mes trucs vont t’aider à planifier tes prochaines vacances! Et toi, quels sont tes trucs pour diminuer les coûts?