Il y a quelques semaines, je t’annonçais le début de mon défi 18 mois! Pour mieux comprendre, va lire mon article d’introduction. En gros, j’ai décidé d’essayer de nouvelles activités pour ma prochaine année et demie. Pour septembre, j’avais prévu une belle activité. Malheureusement, la personne qui devait m’initier a eu un contre-temps et le projet est tombé à l’eau à la dernière minute. J’ai donc eu une semaine pour me trouver une nouvelle activité à essayer! Ouff! J’ai réfléchi longtemps et comme j’essaie d’être de plus en plus zen, j’ai décidé de faire confiance à la vie là-dessus.

J’ai donc le plaisir de t’annoncer que j’ai relevé mon défi le 30 septembre! Haha! Je ne peux pas être plus dernière minute, mais ça a valu la peine! Donc, qu’est-ce que j’ai essayé? Je suis allée faire un tour au Sherbrooke Mini Maker Faire qui est un événement rassemblant plusieurs projets innovateurs et artisans créateurs. Ils étaient présents pour nous parler de leurs projets et nous faire découvrir un monde génial de DIY, d’artistes et de Geek. J’ai vraiment adoré! J’ai visité La Fabrique qui est une super coopérative où tu peux réaliser plusieurs projets et suivre des ateliers vraiment intéressants. Tu risques de revoir passer ce nom dans les prochains 18 mois, car j’y ai vu des ateliers qui m’ont beaucoup interpellée!

Tout ça pour dire que j’ai eu l’occasion d’essayer quelque chose de vraiment génial pendant ma visite à l’événement. Qu’est-ce que c’est? Hey bien, j’ai fait mon propre circuit! Gracieuseté du Musée de l’ingéniosité J. Armand Bombardier, deux hommes sympathiques montraient aux visiteurs comment créer leur circuit électronique. Tous pouvaient y participer! Dans certains événements où je suis allée, ce genre d’activités auraient été réservées aux enfants. Pas celle-ci!

On m’a interpellée pour m’inviter à essayer de créer mon propre circuit. J’étais un peu indécise étant donné que j’ai autant de dextérité qu’un éléphant et que je ne sais même pas ce qu’est un circuit. Pas besoin de te dire que je partais de loin! Merci à mon formateur qui a été vraiment patient avec moi, qui m’a expliqué le fonctionnement d’un circuit et qui m’a complimentée sur mon travail pour m’encourager!

Pour les personnes comme moi qui n’ont aucune idée à quoi sert un circuit, sache qu’il est un élément fondamental dans tous produits électroniques. Dans notre cas, nous cherchions à allumer des petites lumières DEL. J’ai donc installé une résistance, trois lumières DEL, un socle à batterie et une batterie de montre. L’action principale que j’ai dû réaliser pour ce projet est de la soudure!!

La soudure! Ça fait comme peur quand on pense à ça. On a l’impression qu’on va se brûler et que c’est dangereux. Eh bien, je peux te dire que quand on l’essaie et que l’on comprend comment ça marche, on peut tout faire! Avec les directives de mon formateur, j’ai pu bien réaliser les soudures que je devais faire pour amener mon circuit à fonctionner. C’est le genre d’action que j’aurais aimé approfondir plus à l’école. J’ai adoré ça! Chaque fois, que je touche à un outil qui semble dangereux et qui, on ne se le cachera pas, est considéré comme plutôt masculin, je capote! J’ai utilisé une scie ronde dernièrement et j’ai vécu le même feeling.

Tu veux savoir si j’ai réussi mon expérience? Eh bien oui!! Mon épinglette a allumé parfaitement! Yeah!

J’ai vraiment adoré mon expérience! Merci à l’équipe du musée de l’ingéniosité de J. Armand Bombardier de nous permettre de vivre de belles expériences comme ça! Et un merci spécial à mon formateur d’avoir choisi d’interpeller une femme alors qu’on offre, de manière générale, ce genre d’expériences à des enfants ou à des hommes prenant pour acquis que ça n’intéresse pas les femmes. Chaque petite action comme ça permet de détruire les préjugés entourant les activités typiquement homme ou typiquement femme et d’élargir cela à tout le monde. Ça offre aux femmes, entre autres, une belle occasion d’expérimenter des champs d’intérêts méconnus!

Comment j’ai trouvé mon expérience? Bon, tu t’en doutes, j’ai adoré! J’ai aussi trouvé ça super valorisant. Je suis ressortie de cette activité avec une confiance en moi et une volonté de conquérir le monde. Haha! Ok, j’exagère un peu! Ce que je veux dire c’est que j’avais le sentiment que je pouvais réaliser tout ce que je voulais si je mettais un peu d’énergie à apprendre. J’ai débuté l’activité avec un peu de résistance étant donné la minutie nécessaire pour la réaliser. Puis, je l’ai terminé fièrement en regardant ma broche qui illuminait. Vraiment une belle expérience qui me donne envie d’apprendre à souder plus! Merci!

Si c’est quelque chose qui t’intéresse, sache qu’au musée de l’ingéniosité de J. Armand Bombardier, il y a un FAB LAB. C’est grâce à celui-ci qu’on avait accès à cette activité. Un FAB LAB, c’est un lieu qui met à la disposition des gens, des outils manuels et numériques ainsi que des ressources pour créer des projets de toutes sortes : artistique, électronique, écologique, informatique, etc. L’idée c’est d’apprendre, avec le soutien d’un conseiller du FAB LAB, à créer quelque chose soi-même et à réparer plutôt qu’à jeter. C’est vraiment dans l’esprit du blogue ça!! Il y a aussi des activités organisées pour stimuler la créativité et l’innovation. C’est super intéressant. Pour en savoir plus, visite leur site web.

As-tu déjà eu le plaisir d’essayer de souder? Comment as-tu trouvé ça?

Envie de me suggérer une activité pour le mois d’octobre ou de m’inviter à vivre une première expérience, écris-moi!

Save

Save

Save

Save

Save

Save

Save

Save